La charte de déontologie

Les associations membres de la FédéGN s’engagent à respecter son règlement intérieur, et notamment la charte de déontologie, qui en est l’esprit. Pourtant, peu de personnes ont connaissance de cette charte. Cette section a pour but de vous aider à y voir plus clair… Et surtout, de vous donner des outils pour vous permettre d’élaborer une lettre d’intention claire et conforme à ce contrat moral !

Pour chaque paragraphe de la charte de déontologie, vous trouverez donc ci-dessous des commentaires, outils, ressources…

 

 

La charte de déontologie, en détail

 

1) LE RESPECT DES PERSONNES

 

Ce que dit la charte

« Le déroulement du jeu ne doit pas porter atteinte aux principes religieux, philosophiques ou politiques des individus. Il ne doit pas non plus imposer aux joueur·se·s la simulation de situations humiliantes ou dégradantes. Le caractère fictif et ludique des activités doit toujours être présent et souligné.

Les associations doivent préciser, dans les règles destinées aux joueur·se·s et dans l'entretien précédant le jeu, que les actions physiques dangereuses sont strictement interdites.

Les organisateur·ice·s doivent s’efforcer de donner aux joueurs suffisamment d’éléments sur le jeu (conditions matérielles, type de scénario, thème du jeu ...) pour qu’ils puissent savoir si celui-ci correspond à leurs attentes. »

 

En pratique

Cette première partie de la charte de déontologie est sans doute la plus délicate, puisqu’elle s’appuie sur des principes qui peuvent paraître flous. En effet, impossible pour l’organisation et les participant·e·s de connaître de façon exhaustive les situations qui peuvent causer de l’inconfort ou blesser d’autres personnes.

Quelques conseils :

1) La FédéGN recommande l’usage de mécaniques de sécurité, comme par exemple le mot de sûreté ou safeword. Ces mécaniques permettent aux participant·e·s de s’extraire d’une situation douloureuse.

Fiche technique - Accueil et sécurité émotionnelle

Guide “Pour un GN plus sécurisant”

2) Une charte comportementale claire et connue de tou·te·s permet de limiter les incompréhensions et les atteintes involontaires.

Fiche technique - La charte comportementale

3) Une équipe-ressource dédiée à l’accueil des personnes en situation de détresse émotionnelle ainsi qu’une zone sécurisée (ou “safe zone”) permettent d’accueillir dans les meilleures conditions possibles les éventuels incidents.

Fiche technique - Que mettre en place pour assurer la sécurité émotionnelle des participant·e·s ?

Fiche technique -  Pourquoi une zone sécurisée en GN

Fiche technique - Comment mettre en place une zone sécurisée en GN

Fiche technique - Comment réagir en cas d'agression sexuelle déclarée

4) Une lettre d’intention la plus détaillée possible, explicitant les thèmes, les types de jeux, la description précise du site de jeu etc., permet aux joueurs et joueuses de juger en toute connaissance de cause de leur participation au jeu, et permet ainsi de limiter bien des déceptions et des mal-êtres. Une organisation disponible et ouverte aux questions et remarques est aussi bien évidemment un facteur de réussite.

 

2) LA SÉCURITÉ DES PARTICIPANT·E·S

 

Ce que dit la charte

« Lors des repérages sur les sites de jeu, les dangers éventuels sont repérés. Ils sont explicités aux joueurs par écrit et rappelés lors de l'entretien d'introduction du jeu. Les éventuels endroits dangereux seront balisés.

Les centres de soins les plus proches, hôpitaux et centres antipoison, médecins et pharmacies de garde, sont répertoriés. Leurs coordonnées seront disponibles à tout moment, pendant la préparation, le déroulement et le repli du jeu. Au moins une trousse de premiers secours complète est disponible sur le site et un moyen de transport est disponible à proximité immédiate du site.

Les associations de jeux de rôles grandeur nature ont souscrit un contrat d'assurance prenant en compte explicitement l'activité et garantissant, au minimum, leur responsabilité civile ainsi que celle de leurs organisateurs et participants.

La participation de mineurs aux jeux est soumise à des conditions spécifiques. L'autorisation écrite des parents est obligatoire et sur leur demande, un encadrement spécifique sera prévu.

Les associations souhaitant accueillir des mineurs ou des personnes a handicapées s'engagent à mettre en œuvre les conditions nécessaires à cet accueil spécifique. »

 

En pratique

(Pour tout ce qui concerne la sécurité émotionnelle des participant·e·s et les situations à risque psychologique, ainsi que la gestion des risques liés aux personnes (agressions…), se référer à la communication précédente concernant le respect des personnes.)

En bref :

1) Effectuer un repérage sur site des endroits à risque, baliser quand nécessaire.

Fiche technique - La sécurité

2) Mettre à disposition une trousse de secours ainsi que les coordonnées des secours et leur localisation.

Fiche technique - Les premiers secours

Fiche technique - La trousse de secours (liste)

Fiche technique - La sécurité incendie

Fiche technique - La lutte contre la déshydratation

3) Souscrire une assurance adaptée.

Fiche technique - Quand faut assurer

Fiche technique - L’assurance fédérale pour les nuls

4) Réfléchir aux conditions d’accueil des mineur·e·s (le cas échéant) ou des personnes en situation de handicap.

Fiche technique - Les mineurs en GN

Fiche technique - Le paintball et les mineurs

Fiche technique - L’Airsoft et les mineurs

Document - Inclusivité et accessibilité en GN

 

3) LE RESPECT DES SITES DE JEU

 

Ce que dit la charte

« Les tours d'un château, les charmes d'une forêt ou l'obscurité d'une grotte sont souvent l'élément principal de l'ambiance d'un Grandeur Nature. Le terrain de jeu, souvent un site naturel ou historique, est parfois fragile, par sa flore, sa faune ou ses édifices. Le déroulement d'un Grandeur Nature ne doit aucunement porter préjudice aux sites qui l'accueillent. En particulier, les organisateurs s'engagent à les restituer dans un état de propreté au moins égal à celui dans lequel ils furent confiés à leur association. Elles s'engagent dans la mesure du possible à œuvrer dans le respect de l'environnement et à mettre en place une gestion « écologique » dans tous les aspects de l'organisation du jeu.

En fonction des particularités du site et des conditions climatiques du jeu, l'utilisation du feu fait l'objet de règles strictes et impératives.

Si le jeu se déroule dans un lieu privé, les organisateurs doivent évidemment disposer de l'accord du propriétaire ou ayant droit des lieux. Ils doivent également suivre précisément les directives données par le propriétaire des lieux. Le déroulement du jeu, dans ces conditions, devra respecter la légitime aspiration à la tranquillité des riverains.

Dans le cadre d’un jeu se déroulant en partie dans un lieu public déterminé, les autorités locales compétentes seront obligatoirement prévenues. »

 

En pratique

Dans “Grandeur Nature”, il y a Nature… À nous de tout faire pour la préserver, afin de vivre notre loisir de façon durable et respectueuse. Bien sûr, cela s’applique tout autant au respect de sites historiques, de centres de loisirs ou autre lieu. Voici quelques ressources pour vous y aider :

Fiche technique - Le site de jeu

Fiche technique - La gestion des déchets en GN (disponible dans le GN MAG n°34)

Fiche technique - Le camping libre

Fiche technique - Réaliser des toilettes sèches

Fiche technique - La recherche d’un site de GN

 

4) RESPONSABILITÉ DE L'ASSOCIATION

 

Ce que dit la charte

« L'organisation de jeux grandeur nature doit se faire par le biais d'une personne morale régulièrement déclarée.

L'association est une personne morale. Elle est donc responsable civilement et pénalement des fautes et dommages qu'elle commet. Elle doit donc faire en sorte que son activité se déroule en sécurité et ne cause aucun désagrément.

Elle informera la FédéGN de toute difficulté rencontrée dans le cadre de son activité.*

*Valable pour les associations membres de la FédéGN. »

 

En pratique

Pas besoin d’une association pour organiser un huis-clos entre potes dans son salon. Néanmoins, la question de la forme légale se pose rapidement dès que l’on souhaite organiser un événement de plus grande envergure, à l’extérieur ou avec des personnes qui ne sont pas de son cercle d’amis.

En effet, passer par une association permet d’accéder à un compte en banque, de souscrire une assurance, de louer un site, etc. Une association sera aussi une interlocutrice plus convaincante face aux services publics par exemple. En donnant une forme légale claire à votre organisation, cela permettra également de partager la responsabilité en cas de pépin et de vous inscrire dans un cadre légal bien défini.

Pour y voir plus clair :

Fiche technique - Pourquoi créer une association

Fiche technique - Les statuts

Fiche technique - Fiscalité et association

Fiche technique - La comptabilité

Fiche technique - La gestion de la trésorerie d’une association

Fiche technique - Les membres

Fiche technique - L’identité d’une association

Fiche technique - Demander des subventions

 

 

Rédiger la lettre d’intention

La lettre d’intention est la vitrine de votre GN, le point d’entrée pour la majorité des participant·e·s. C’est la première chose que l’on voit de votre jeu : elle doit à la fois donner envie aux personnes de participer, en exposant vos idées, votre vision, les thèmes de votre jeu, et leur donner des éléments pratiques pour se décider. Pas facile… Maintenant que nous avons revu les principes de la charte de déontologie, il est temps de nous pencher sur le contenu de ce fameux document.

 

1) Pourquoi rédiger une lettre d’intention ?

La lettre d’intention vous permet de poser un cadre clair et de dissiper tout malentendu quant au contenu du jeu, sa forme ou ses conditions matérielles. Cela est utile pour communiquer auprès des potentiel·le·s participant·e·s, bien sûr, mais également pour se mettre au clair dès le départ au sein de l’équipe d’organisation.

 

2) Qu’y mettre ?

  • Les informations pratiques : taille du site du jeu, présence ou non de sanitaires, d’eau courante, d’escaliers, accessibilité en transports en commun…
  • Les thèmes du jeu, y compris les thèmes secondaires, en particulier s’ils sont susceptibles de susciter une gêne ou un malaise : mieux vaut prévenir que guérir, une liste de thèmes extensive est préférable, même si elle peut “spoiler”.
  • L’expérience de jeu proposée : quel est le ton retenu ? Sur quels aspects se centrera le jeu ? Expérience intime du personnage, jeu politique en groupe, guerre qui oppose de grandes factions… Ou tout cela !
  • Les modalités d’inscription et de financement.
  • Les outils de sécurité physique et émotionnelle déployés (croix rouge, zone sécurisée…).
  • En bref, le type de règles : méta-techniques, règles de simulation, tout narratif…
  • Le parti-pris des orgas : pourquoi organiser ce GN ? Quelle est votre intention ? Qu’avez-vous envie de voir ? Etc.

 

3) Quelques outils

Fiche technique - La lettre d’intention

La table de mixage du GN peut vous aider à calibrer simplement votre style de jeu

Article Electro-GN : La lettre d’intention

Dossier About Larp : La note d’intention

 

Connexion